Vous êtes ici

Concert

Ensemble de musique traditionnelle turque et marocaine

Vendredi 19.12.14
Salle: 
Orangerie, Assis
Genre: 
Répertoire de musique traditionnelle turque, marocaine, égyptienne et syrienne, Répertoire de musique traditionnelle turque et marocaine
Timing: 
  • 19:30 doors
Organisation: 
Botanique + Commune de Saint-Josse-ten-Noode
About this concert: 

La musique arabo-andalouse, un patrimoine commun entre l'Orient et l'Occident.

Rafik El Maai, Abdesselam Khaloufi, Omar Metioui et Erdoğan Süer accompagnés par les jeunes musiciennes de Tanger.

La musique arabo-andalouse est le résultat d’un métissage entre la musique arabe venue de l’Orient, la musique afro-berbère du Maghreb et la musique pratiquée dans la Péninsule Ibérique avant l’année 711, date à laquelle Táriq Ibn Ziyád traverse le détroit pour conquérir l’Andalousie. En effet, cette région, terre de brassage entre plusieurs civilisations, donne lieu à une éclosion sans précédent d’un art musical qui connaît un développement fulgurant pendant plus de huit siècles aussi bien en Andalousie qu’au Maghreb. Après le décret d’expulsion des Morisques, en 1609, et leur exode massif au Maghreb, cet art perdure grâce à l’intérêt que lui portent les autochtones et donne naissance notamment au flamenco. Il laisse par ailleurs des empreintes indélébiles dans différents folklores et dans l’imaginaire populaire espagnol. Le Maghreb, quant à lui, devient l’unique défenseur et continuateur de cette tradition musicale jusqu’à présent. Notre aperçu vise à faire connaître la musique arabo-andalouse à travers son histoire, son répertoire et ses principaux représentants au Maroc. Nous commencerons par rappeler très brièvement ses origines. Ensuite, nous évoquerons son âge d’or aussi bien en Andalousie qu’au Maroc. Puis, nous décrirons sa situation depuis la chute de Grenade jusqu’au début du XXe siècle. Enfin, après avoir rendu compte succinctement de quelques activités qui ont été entreprises récemment au Maroc en faveur de cette musique raffinée, nous présenterons quelques maîtres praticiens qui ont joué un rôle indéniable de médiateur du patrimoine musical andalou.

Rafik El Maai, Belgo-Marocain, originaire  de Tanger,  étudie le solfège, la musique arabo-andalouse et l'alto au conservatoire de Tanger.

Né à Tanger en 1965, Abdesselam Khaloufi a été formé au Conservatoire de Tanger. Il y a étudié le solfège, la musique arabo-andalouse, la musique arabe et le luth. Il est également licencié en littérature arabe.

Né à Tanger en 1962, Omar Metioui étudie au Conservatoire de Tanger la musique arabo-andalouse, le ‘ûd (luth) et le solfège.

Version française bientôt disponible. Merci de votre compréhension.