Vous êtes ici

On savait déjà que Barzin était doué pour les belles harmonies et pour les guitares indolentes. Mais après une phase qui flirtait plus avec le slowcore, on le retrouve aujourd’hui avec un son plus naturel et organique, où vibraphone, pedal steel, banjo et arrangements de cordes secondent subtilement une base guitare-basse-batterie. Un folk enroulé d’un brin de pop, d’un peu d’americana, de jolies cordes et un son qui nous rappelle Lambchop. Résultat? Des montagnes russes émotionnelles comme on les aime.

Barzin - Nobody Told Me