Vous êtes ici

"L.E.G., c’est du hip hop et c’est belge. STOP. Oubliez ce que vous savez de ces deux termes mis côte à côte. Pendant longtemps, rien que leur évocation pouvait provoquer, chez les personnes de goût, une réaction épidermique violente et l’usage inadéquat de coups-de-poing américains pour réparer l’affront. Tout ça est bien fini. Il y a de la qualité partout, et de plus en plus dans notre popop à nous. On ne parle pas ici de RNB geignard ou de de nique-la-police-tous-des-fils. Pas même de toi-même tu sais. C’est Dälek-sur-Sambre, c’est Food for Animals au Brico d’Auderghem, c’est le spectre de 2Pac devant une frite sauce mafia de la Barrière. C’est sale, ça va fort, ça assène sévère, ça gratte les fonds du canal, ça fait trembler les piliers de la cité administro-fantôme. C’est L.E.G., que nous avons découvert à la RTT il y a un mois, en même temps que certains de nos invités de la semaine passée (Subtitle & Juan Huevos). C’est L.E.G., qui crieront plus fort que les comitards de baptême du campus de l’ULB. C’est L.E.G., qui vous feront reprendre foi en notre boum-tchak." - JULIEN FOURNIER pour l'émission Léfésonor sur Radio Campus le 17/10/2009