Vous êtes ici

Chanter les blessures du temps qui passe, avec esprit, finesse et dérision.

Tout comme ses morceaux, Olivier est multiple. Il y a d'abord cette pointe de nostalgie, à laquelle s'ajoute le regard qu'il porte sur le monde. Une perception parfois décalée, souvent ironique et toujours critique. Mais l'exercice n'est jamais pesant car l'artiste reste avant tout éperdument amoureux de la légèreté.

Tweet sur seins trompés