Vous êtes ici

Né à Tanger en 1962, Omar Metioui étudie au Conservatoire de Tanger la musique arabo-andalouse, le ‘ûd (luth) et le solfège. En tant que oudiste et choriste, il débute sa carrière avec l’Orchestre  l-‘Arbî Siyyâr et, plus tard, l'Orchestre du Conservatoire de Tanger. En 1994, il crée, avec Eduardo Paniagua, le groupe Hispano-marocain « Ibn Baya » suivi de l’ensemble soufi  “ Al-Shushtarî ”. Sous la tutelle du  “ Centre de  Documentation Musicale de L’Andalousie ”, il entreprend la transcription et translittération de nûba al-Istihlâl qu’il dépose à Grenade en 1995. En 2004, il crée l’association  “ Confluences Musicales ” avec comme objectif la création du “ Centre International des Musiques Traditionnelles de Tanger ”. En 2005, il crée, avec Begoña Olavide, l’ensemble “ Rawâfid ” pour explorer les instruments anciens du luthier Carlos Paniagua. Cette coopération aboutira à la création à Tanger du “ ‘ûd ramal ” en 2010. Voulant fouiller, encore plus, l’histoire fabuleuse du ‘ûd, il crée en 2014, le trio Al-Aramawî. Il continue de donner des concerts et conférences à travers le monde. Sa discographie connaît une distribution et une reconnaissance internationales. Il est maître conférencier et sera l'invité du Musée Charlier le 19 décembre à 12h00 pour nous présenter « La musique arabo-andalouse : Un patrimoine commun entre l'Orient et l'Occident ».