Marie - Jo La Fontaine, Dark Pool

Infos Pratiques

Horaires:

du mercredi au dimanche de 12h à 20h

Tarifs:

6 € : prix plein 

5 € : seniors, étudiants, groupes, JAP  

4 € : Bota’carte, groupes scolaires

2 € : Muzex

Muzex

A l'achat de votre ticket de concert + 2€, l'accès aux expositions vous est offert le soir même du concert.

Vous êtes ici

Marie - Jo La Fontaine, Dark Pool

Mercredi 17.12.08 - Dimanche 22.02.09
Museum

Une exposition exceptionnelle pour inaugurer l’année des 25 ans du Botanique :

 

Marie-Jo Lafontaine  investit, en plus du Museum et des serres,  le magnifique bâtiment de l’Eglise du Gesù, situé en face du Botanique. Un lieu prestigieux à redécouvrir, et qui accueillera de nombreuses œuvres de l’artiste.

 

 

«Mes projets me viennent par nécessité ; je regarde le monde. D’une part, il y a l’histoire  qui s’écrit et de l’autre, il y a l’art. Les artistes sont le reflet de la société. Nous vivons  dans une société de plus en plus complexe, souvent basée sur  le mensonge ou sur  la non-vérité. Nous sommes piégés dans une sorte de guet-apens.» Marie-Jo Lafontaine

 

 

Artiste  belge  de  renommée  internationale  découverte  en  1978  au  prix  de  la  Jeune  Peinture Belge, Marie-Jo Lafontaine occupe depuis plus de  trente ans une place  très importante dans  le domaine de  l’art contemporain. Son  travail précurseur et engagé à été montré de Londres à Berlin, de Tokyo à Anvers, dans les plus grands musées et les galeries  les plus prestigieuses comme  le Musée Guggenheim à New-York,  la Tate Gallery à Londres ou le Centre Georges Pompidou à Paris.  Elle a récemment été mise à l’honneur lors d’une vaste exposition, «Dreams are free !», au Musée d’Angers. Cette première exposition de l’artiste d’une telle envergure à Bruxelles inaugure  l’année des 25 ans du Botanique.

 

 

Pour cet événement majeur, Marie-Jo Lafontaine nous propose une installation inédite pensée  spécialement  pour  les  lieux  et  axée  sur  ses  techniques  de  prédilection :  la photographie,  la  vidéo,  l’installation  sonore  et  la  sculpture  vidéo,  mais  aussi  une occupation  spectaculaire  de  l’Eglise  du  Gesù,  en  face  du  Botanique.  L’exposition est  accompagnée  d’une  édition  consacrée  récemment  à  l’artiste,  et  réalisée  lors  de l’exposition «Come to Me !» par le Musée d’Angers avec la collaboration du Botanique.

 

 

Dark Pool

 

«Elle nage avec lenteur, évolue dans un milieu sans rumeur au rythme de sa chorégraphie sensuelle. Elle tourne et se retourne, traverse l’écran, sort, rentre dans le cadre, s’étend avec  la  douceur  singulière  de  ceux  qui  ne  craignent  plus  la  mort.  Elle  regarde  les spectateurs qui observent sa respiration dans les bulles d’air qui s’échappent d’entre ses lèvres.»

(A.   Vanautgaerden)

 

 

L’exposition «Dark Pool» investira le Museum  avec une projection inédite et les grands tirages  photographiques  des  «Baigneuses»,  ainsi  que  des  tirages  des  «Bains  de  St Josse». L’artiste joue sur l’architecture du lieu et le spectateur, véritablement «immergé» dans la salle, peut voir évoluer des nageuses dans une pièce vidéo originale, pleine de sensibilité. L’exposition  sortira  aussi  du Museum  puisqu’une  série  de  photographies  seront  visibles dans les serres de la Rotonde. Imprimées sur films disposés directement sur les vitres des serres de la Rotonde, elles habillent le lieu de manière étonnante. Ses fameux personnages masqués,  fables de La Fontaine revisitées dans  la modernité, s’entremêlent et répondent ainsi à l’environnement direct du Botanique.

 

 

Photographies et sculptures vidéo dans l’Eglise du Gesù

 

 

Devant  le  Botanique  se  cache  une  perle  du  patrimoine  bruxellois  :  l’Eglise  du  Gesù, ancienne église néoclassique des pères jésuites, édifiée en 1860-65. Sa façade art-déco, rue Royale, cache un édifice religieux impressionnant et insoupçonné. Dans ce lieu exceptionnel situé  en  face  du  Botanique,  l’exposition  se  prolonge  avec  un  vaste  ensemble  d’œuvres vidéographiques de Marie-Jo Lafontaine, parmi  lesquelles  les magnifiques pièces «Jeder Engel ist Schrecklich» et «Les larmes d’acier». On y verra également la série photographique «Jardin d’enfants». Un cadre exceptionnel pour des œuvres significatives de  l’artiste, qui rajoutent une dimension rétrospective à l’exposition.